Les nouvelles brèves
Prochaine activité:
Journées décourvertes du broussaillage sur lapins

Reportages dernières activités:
Reportage galette
Journée broussaillage - juin 2016

Visitez notre page
Facebook
Accueil Santé Maladies génétiques Dermatite atopique

Dermatite atopique

DERMATITE ATOPIQUE

La dermatite est une inflammation de la peau (derme=peau, suffixe «ite»=inflammation)

La dermatite atopique est une affection allergique de la peau liée à une prédisposition génétique à développer des réactions d’allergie à des facteurs environnementaux comme:

Le pollen

Les acariens

Les puces

Certains aliments

Les produits irritants (produits ménagers, ciment... )

Cela provoque de violentes démangeaisons, qui peuvent s’accompagner de complications infectieuses (bactéries ou levure) entraînant dans les cas les plus graves une pigmentation noire et un épaississement de la peau dite «peau d'éléphant».

75% des chiens présentent les premiers signes entre 6 mois et 3 ans.

Il est donc fortement déconseillé de faire reproduire des sujets atteints de façon sévère.

Comment suspecter et confirmer la maladie chez votre westie ?

Votre westie a des rougeurs sur le corps (3 degrés: boutons, pustules, croutes), les parties affectées sont:

Les oreilles

Les pattes

Les babines

La région génitale

L’anus

Il se gratte avec frénésie, sa peau devient noire et épaisse.

Pour confirmer ces soupçons vous devrez montrer votre westie à votre vétérinaire qui procédera à un examen clinique. Il vérifiera les symptômes décrits ci-dessus. Il s’assurera que cette inflammation n'a pas d'autres causes : piqûres d'insectes, autre maladie de peau.

Un protocole spécifique pourra déterminer la cause de l’allergie, (alimentaire ou environnementale). Une fois l'allergène défini, on pourra soit le supprimer de l’environnement où mettre en place une désensibilisation. On peut guérir 60 % des chiens allergiques aux acariens domestiques et squames humains.

Votre vétérinaire pourra mettre en place un traitement symptomatique: cela ne guérit pas mais contrôle les symptômes. Il faudra aussi gérer parfois les complications infectieuses d’origine bactérienne ou fongicide par des soins locaux fréquents, shampooings spéciaux et/ou compléments d'acides gras essentiels dans la nourriture.

Article supervisé par le Dr vétérinaire Catherine NOËL

En savoir plus

Mis à jour (Mardi, 14 Novembre 2017 14:57)